Avec André Berkoff, Michel Lafon éditeur, 2003.

Jean-Pierre Raffarin, ancien Premier ministre, est incontestablement le champion de France de la formule, le politique qui, entre deux mots, ne choisit jamais le moindre, l'homme qui cite ses classiques plus vite que son ombre, l'individu qui ne peut pas lire plus d'un paragraphe sans que n'y scintille une perle de culture ou d'évidence, marque de fabrique du personnage, son curriculum vite fait, son label garanti. Parler le Raffarin est devenu le sport préféré de dizaines de milliers de citoyens-électeurs-consommateurs, qui peuvent passer des heures à rechercher, dans telle allocution, tel discours, tel débat, les petits trésors cachés illuminant tout le reste. Ce livre a l'ambition non seulement d'en faire l'inventaire, mais surtout de montrer le dessin caché de la tapisserie raffarinienne, les communs dénominateurs qui unissent ces aphorismes, cris écrits, maximes et proverbes, qui font du Raffarin un langage original, un idiome du village politique, un dialecte tout à fait spécifique qu'étudieront avec passion les futurs linguistes et anthropologues du milieu du XXIe siècle. Apprendre et pratiquer le Raffarin est aujourd'hui plus qu'un luxe : une absolue nécessité.